Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ACSCI Côte d'Ivoire
  • ACSCI Côte d'Ivoire
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth Koko Côte d'Ivoire
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote d'Ivoire drapBienvenue sur le site officiel de la représentation ivoirienne de l'ACSCI
Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de la Côte d'Ivoire, contactez-nous à acscicotedivoire@sethkoko-blog.com ou Tel: 00225 55419392         Adressez votre adhésion à M. Roger ZAKO

voice of africaVoice of Africa Radio reçoit Seth Koko le 11 mai 2010

producteur cacao
Le mot d'ordre du Leader
SETH-KOKO-ETOILE.jpgLa chaine Seth Koko TV


NOTRE SITE EST EN CONSTRUCTION
Pour plus de vidéos, visitez www.sethkoko-blog.com
3099120Visiter le site officiel de Seth Koko
Budapest---le-Parlemen.jpgLe site de l'ACSCI Hongrie
la TourLe site de l'ACSCI  France
 Moskva cityLe site de l'ACSCI Russie 

Recherche

11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 10:41

Le Commandant de la ‘’Compagnie Guépard’’, Chérif Ousmane rougit jusqu’à la racine de ses cheveux en ce moment, a-t-on appris, face aux propos voilés tenus par Wattao le lundi 3 mai 2010 à la suite de l’affrontement entre deux factions armées des Forces nouvelles (Fn).

 

Affrontement entre pro-cherif et pro-Wattao, qui a fait trois (3) morts dont un élève, et plusieurs blessés, le jeudi 29 avril 2010, à Bouaké. ‘’Si j’avais répondu au coup de pied de l’âne, je me serais mis à son niveau. Et si j’avais répliqué, on n’aurait pas eu seulement 2 ou 3 morts, mais c’était des centaines de morts qu’on aurait comptés dans nos rangs y compris des civils. Et cela aurait mis le premier ministre en mal’’, avait dit Wattao dont les propos faisaient certainement allusion à Chérif Ousmane. Surtout lorsqu’il a laissé entendre que le chef de ceux qui ont tué Dem Coul (un de ses proches soldats), est sous ses ordres. Le Commandant de la ‘’Compagnie Guépard’’, Chérif Ousmane, indique notre source, avait décidé de porter la réplique à Wattao à travers la presse. Il était question, pour lui, de déclarer ouvertement la guerre au chef d’état major des Fafn. Chérif Ousmane avait même donné le ton en téléphonant à Wattao pour lui signifier son mécontentement. Mais, précise notre source, c’est sur intervention du chef d’état major des Fafn, le général Soumaïla Bakayoko et surtout avec l’implication du secrétaire général des Forces nouvelles, Guillaume Soro, que le Commandant de la zone III a fait marche-arrière. Toutefois, Chérif Ousmane qui a quitté Bouaké il y a quelques jours, pour des soins en France, dit-on, ne veut pas jeter le manche après la cognée. Il aurait promis de répondre du tac au tac à tous ceux qui l’attaqueraient de face. Sur la question, ‘’le chef Guépard’’, indique notre informateur, a confié à un de ses proches qu’il ne connaîtra pas le même sort que Koné Zackaria, l’ancien Commandant de la zone Vavoua-Séguéla, qui se trouve en exil au Burkina Faso. Pour mémoire, Celui-ci a été contraint par la hiérarchie politico-militaire des Forces nouvelles, à quitter son poste, pour avoir désobéi à Guillaume Soro en refusant de prendre part à la cérémonie de regroupement de ses soldats à Séguéla en 2008. C’est le sous chef d’état major des Fafn, Wattao qui s’est emparé du territoire de Koné Zackaria après des expéditions punitives contre des fidèles de celui-ci. C’est le lieu d’indiquer que, nonobstant les déclarations des responsables militaires des Forces nouvelles, tendant à minimiser le bras de fer entre Wattao et Chérif Ousmane, le feu couve sous la cendre. Dans la vallée du Bandama et dans toutes les autres zones sous contrôle des Forces nouvelles, les débats sont cristallisés autour de ce bras de fer qui est qualifié de combat de positionnement entre les défenseurs de la lutte originelle des Fn et les partisans du dialogue avec le camp présidentiel. C’est dire qu’il faut s’attendre encore à des bruits au sein de l’ex-rébellion. Surtout que Guillaume Soro est déterminé à désarmer ses hommes. ‘’La recréation est finie’’, avait-il confié à l’hebdomadaire ‘’Jeune Afrique’’ lors de son passage à Paris début avril 2010.

 

 

Source : Soir Info

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth Koko Côte d'Ivoire - dans SECURITE
commenter cet article

commentaires