Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ACSCI Côte d'Ivoire
  • ACSCI Côte d'Ivoire
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth Koko Côte d'Ivoire
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote d'Ivoire drapBienvenue sur le site officiel de la représentation ivoirienne de l'ACSCI
Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de la Côte d'Ivoire, contactez-nous à acscicotedivoire@sethkoko-blog.com ou Tel: 00225 55419392         Adressez votre adhésion à M. Roger ZAKO

voice of africaVoice of Africa Radio reçoit Seth Koko le 11 mai 2010

producteur cacao
Le mot d'ordre du Leader
SETH-KOKO-ETOILE.jpgLa chaine Seth Koko TV


NOTRE SITE EST EN CONSTRUCTION
Pour plus de vidéos, visitez www.sethkoko-blog.com
3099120Visiter le site officiel de Seth Koko
Budapest---le-Parlemen.jpgLe site de l'ACSCI Hongrie
la TourLe site de l'ACSCI  France
 Moskva cityLe site de l'ACSCI Russie 

Recherche

10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 13:00

La vie est chère. Depuis les dernières augmentations du prix du gaz et de l’essence, certains produits de premières nécessités ne sont plus accessibles à toutes les bourses. Après les consommateurs, la société civile a décidé de se faire entendre auprès des autorités compétentes.

Les dernières augmentations survenues dans le secteur du gaz et du super continuent de provoquer des mécontentements. Après les associations des consommateurs, c’est la société civile qui est montée au créneau. Selon Dr Kouamé Christophe, coordonnateur national de la Convention de la société civile ivoirienne (Csci), l’augmentation des produits s’opère sans une information préalable des partenaires sociaux. « Des prix de différentes marchandises et services (le carburant super, le gaz butane, les frais de scolarité dans les universités publiques, les actes d’état civil et judicaires, les frais d’abonnement à la poste... viennent d’aggraver la paupérisation de la population », a-t-il déploré. Par ailleurs, il a souligné que selon le principe directeur des Nations Unies du 9 avril 1985 portant protection du consommateur, le citoyen devrait être consulté au préalable par l’Etat débiteur d’obligations avant toute augmentation de prix. «L’augmentation des prix a été faite en violation des dispositions des principes directeurs pour la protection du consommateur susvisés. Nous suggérons au gouvernement d’ouvrir des discussions avec les partenaires sociaux pour trouver des solutions consensuelles et réduire les souffrances des Ivoiriens», recommande le Coordonnateur de la société civile. Face à la gangrène, le nouveau ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME Jean louis Billon décide de faire de la lutte contre la cherté de la vie, son cheval de bataille. « La question de la cherté de la vie est au cœur de notre action et l’ensemble des réflexions qui sont en cours depuis plusieurs semaines avec les organisations représentant les artisans et les PME. C’est pourquoi, le Gouvernement a décidé de renforcer son action par des mesures complémentaires visant à renforcer la lutte contre la vie chère », a rassuré le ministre. Pour sa part, Jean Louis Billon, souhaite que l’année 2013 soit dédiée au développement et à la consolidation de grandes actions. « Je voudrais rassurer les consommateurs et les opérateurs économiques, artisans et PME, que je suis plus que jamais concerné par l’amélioration du pouvoir d’achat des consommateurs et des conditions d’exercice du commerce », a-t-il signifié. Ce sont là des objectifs que le ministre se fixe dans l’accomplissement des tâches de son ministère. Aux commerçants, aux dirigeants et salariés de petites et moyennes entreprises, il a rappelé combien de fois leur place est essentielle dans l’économie nationale. Pour leur permettre d’exercer pleinement leur métier, Jean Louis Billon a décidé de veiller à l’amélioration du fonctionnement du marché en favorisant une saine concurrence en améliorant des outils de contrôle du secteur. A cet effet, le ministre promet que la Commission de la concurrence sera réactivée dans les meilleurs délais. De même, les périodes de solde et de promotion seront désormais mieux règlementées. Idem aux foires et salons qui méritent d’être mieux programmés dans l’année. Les services de contrôle et de métrologie seront mis à niveau pour répondre au mieux aux impératifs des opérateurs et des consommateurs. « Les emplois qui sont créés contribuent au rayonnement de notre culture. 2013 doit être pour nous l’année de la relance de la croissance de l’Economie Nationale, porteuse de prospérité et de bien-être pour nos concitoyens », a conclu Jean Louis Billon.
BENJAMIN SORO

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth Koko Côte d'Ivoire - dans Cherté de la vie
commenter cet article

commentaires