Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ACSCI Côte d'Ivoire
  • ACSCI Côte d'Ivoire
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth Koko Côte d'Ivoire
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote d'Ivoire drapBienvenue sur le site officiel de la représentation ivoirienne de l'ACSCI
Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de la Côte d'Ivoire, contactez-nous à acscicotedivoire@sethkoko-blog.com ou Tel: 00225 55419392         Adressez votre adhésion à M. Roger ZAKO

voice of africaVoice of Africa Radio reçoit Seth Koko le 11 mai 2010

producteur cacao
Le mot d'ordre du Leader
SETH-KOKO-ETOILE.jpgLa chaine Seth Koko TV


NOTRE SITE EST EN CONSTRUCTION
Pour plus de vidéos, visitez www.sethkoko-blog.com
3099120Visiter le site officiel de Seth Koko
Budapest---le-Parlemen.jpgLe site de l'ACSCI Hongrie
la TourLe site de l'ACSCI  France
 Moskva cityLe site de l'ACSCI Russie 

Recherche

28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 18:41

fanny-ibrahima.jpgLes commerçantes et commerçants de la commune de Bouaké pourront enfin savourer les bienfaits d’un nouveau marché moderne à l’image de celui de Bobo-Dioulasso, 2ème capitale Burkinabé. Et cela, dans deux ans tout au plus, selon le premier magistrat de la ville, le maire Fanny Ibrahima qui a annoncé le début des travaux dans un mois. C’est que, dans l’optique de boucler les derniers détails de la construction de ce chef-d’œuvre, le maire de Bouaké a rencontré le mercredi, 22 août 2012, en sa résidence, sis au quartier Kennedy, le promoteur de ce marché, Dakhlallah Abdul, directeur général de Cap-center, une entreprise de construction de bâtiment.

La rencontre qui a eu lieu en présence de certains collaborateurs du maire Fanny Ibrahima et de l’honorable député Béma Fofana a été l'occasion pour le premier magistrat de la deuxième ville ivoirienne de donner de plus amples explications sur ce sujet. Selon lui, « l’opérateur a déjà fait ses preuves. Je suis venu le trouver en contact avec l’ancien maire. L’administration étant une continuité, j’ai préféré suivre ses traces. Le conseil municipal est d’accord. J’ai fait également une réunion avec le préfet, il nous a soutenu » a dit Fanny Ibrahima avant d’ajouter que « le coût, jusqu’à preuve du contraire, avoisine les 7milliards de f Cfa. Nous pensons qu’il va démarrer ces jours-ci, dans un mois, il doit pouvoir démarrer. Au moins près de 4000 places tous confondus. Les magasins n’ont pas les mêmes dimensions. Il y a un comité qui a été mis sur pieds. Les deux syndicats des commerçants sont au courant » a-t-il rassuré. Pour l’opérateur Dakhlallah Abdul, « le contrat a été signé avec le maire Konan Konan Denis en 1999. Et aujourd’hui, à la demande du maire Fanny Ibrahima, nous avons repris les travaux.

On n’avait procédé à faire beaucoup de stockages de matériels sur le terrain. Malheureusement, à la faveur de la crise, on nous a tous volés. On n’a donc renouvelé le contrat avec le maire Fanny Ibrahima à et sa demande, nous sommes revenus reprendre les travaux en 2006. Malheureusement, on n’a dû arrêter encore pour ce que vous savez. Et nous avons encore perdu. J’espère que bientôt nous allons entamer ces travaux pour le bien-être des commerçants » a-t-il soutenu. Enfin, il précise que la construction de ce nouveau marché qui se veut moderne, durera environs 2 ans et 4 mois et la convention d’exploitation s’étendra sur 18 ans. Il est aussi bon de préciser que pour l’heure, aucun prix n’a été fixé pour la location des magasins.

Ladji Abou SANOGO
(Correspondant régional)
Soir Info

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth Koko Côte d'Ivoire - dans ivoire développement
commenter cet article

commentaires