Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ACSCI Côte d'Ivoire
  • ACSCI Côte d'Ivoire
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth Koko Côte d'Ivoire
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote d'Ivoire drapBienvenue sur le site officiel de la représentation ivoirienne de l'ACSCI
Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de la Côte d'Ivoire, contactez-nous à acscicotedivoire@sethkoko-blog.com ou Tel: 00225 55419392         Adressez votre adhésion à M. Roger ZAKO

voice of africaVoice of Africa Radio reçoit Seth Koko le 11 mai 2010

producteur cacao
Le mot d'ordre du Leader
SETH-KOKO-ETOILE.jpgLa chaine Seth Koko TV


NOTRE SITE EST EN CONSTRUCTION
Pour plus de vidéos, visitez www.sethkoko-blog.com
3099120Visiter le site officiel de Seth Koko
Budapest---le-Parlemen.jpgLe site de l'ACSCI Hongrie
la TourLe site de l'ACSCI  France
 Moskva cityLe site de l'ACSCI Russie 

Recherche

28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 18:58

Initialement annoncées pour novembre 2012, les élections municipales et régionales ont finalement été décalées à février et mars 2013. Selon une source proche de la commission électorale indépendante (CEI), ce report aurait été motivé par la situation sécuritaire du pays. En effet, depuis le début du mois d’août, il ne se passe pas de semaine sans qu’on enregistre des attaques contre les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI). Cette situation oblige la haute hiérarchie militaire à mettre en place un système de sécurité qui ne favorise pas la libre circulation des personnes et des biens. Dans un tel environnement, il est pratiquement impossible de mener une campagne électorale. Le gouvernement veut donc garantir la sécurité des candidats et des électeurs avant de les convoquer aux urnes dans le cadre des municipales et des régionales. Il nous revient par ailleurs que le premier ministre, Me Jeannot Ahoussou Kouadio compte mettre à profit ce report pour obtenir la participation du Front populaire ivoirien(FPI) à ce scrutin. La participation du FPI aux municipales et régionales est également une préoccupation du président Alassane Ouattara qui souhaite vivement que tous les Ivoiriens, de quelques bords qu’ils soient s’inscrivent dans la dynamique de développement de la Côte d’Ivoire insufflée par le gouvernement Ahoussou. Ces élections locales qui sont d’une grande importance pour les populations ont fait récemment, l’objet d’une séance de mise à niveau du personnel technique et administratif de la CEI sur le déroulement du processus et les textes qui y ont trait. La séance co-animée par le commissaire de la CEI, Bayoro Dagrou Salomon et le directeur de la division de l’assistance électorale de l’Opération des nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), Issaka Souna a été l’occasion pour les participants de revisiter le code électorale en ses articles qui concernent les candidatures aux municipales et aux régionales. Notamment, les articles 109 et 110 qui stipulent que tout Ivoirien âgé de 25 ans révolus ayant la qualité d’électeur peut être candidat. Mais pour faire acte de candidature, l’électeur doit être inscrit sur la liste de la circonscription choisie et résider effectivement dans la région concernée. Toutefois, ce même texte dit que l’électeur qui ne réside pas dans la région concernée peut y être éligible s’il y a des intérêts économiques et sociaux. Ces dispositions s’appliquent autant aux candidats aux conseils régionaux qu’aux conseillers municipaux.
Ulrich Mouahet

Le Mandat

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth Koko Côte d'Ivoire - dans Elections
commenter cet article

commentaires