Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ACSCI Côte d'Ivoire
  • ACSCI Côte d'Ivoire
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth Koko Côte d'Ivoire
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote d'Ivoire drapBienvenue sur le site officiel de la représentation ivoirienne de l'ACSCI
Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de la Côte d'Ivoire, contactez-nous à acscicotedivoire@sethkoko-blog.com ou Tel: 00225 55419392         Adressez votre adhésion à M. Roger ZAKO

voice of africaVoice of Africa Radio reçoit Seth Koko le 11 mai 2010

producteur cacao
Le mot d'ordre du Leader
SETH-KOKO-ETOILE.jpgLa chaine Seth Koko TV


NOTRE SITE EST EN CONSTRUCTION
Pour plus de vidéos, visitez www.sethkoko-blog.com
3099120Visiter le site officiel de Seth Koko
Budapest---le-Parlemen.jpgLe site de l'ACSCI Hongrie
la TourLe site de l'ACSCI  France
 Moskva cityLe site de l'ACSCI Russie 

Recherche

9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 22:42

Le nucléaire n’est plus un luxe, et mon ambition, c’est de faire bénéficier à mon pays cette opportunité”, a indiqué Youssoufou Bamba, représentant permanent de la Côte d’Ivoire à l’AIEA, vendredi dernier, à clôture du séminaire de sensibilisation des décideurs aux prescriptions et aux défis liés à la faisabilité d’un programme électronucléaire, à N'sah hôtel de Grand-Bassam.

 

D’ailleurs, il a promis que le gouvernement sera informé de tous les aspects étudiés au cours des 4 jours de travaux pour forger son opinion et prendre la décision qui sied à la Côte d’Ivoire. Les aspects en question sont un ensemble de critères dont la colonne vertébrale est la confiance que doit inspirer le pays au niveau national et international. “Sinon les contraintes techniques en elles-mêmes tournent autour du respect des normes environnementales, de sûreté des installations, de la sécurité et de la non prolifération des armes, parce que l’AIEA veut s’assurer que tout programme nucléaire vient pour favoriser le développement pacifique d’un pays et non pour son développement militaire”, a précisé Nkong Njock Vincent, responsable de l’introduction du nucléaire dans les nouveaux pays. C’est pourquoi, a-t-il ajouté, tous les participants venus de 35 Etats africains, ont été bien renseignés sur le process, le système de management lié au nucléaire et l’Approche Jalon que conseille l’AIEA, qui consiste pour les nouveaux pays à aller étape par étape.
Mais au-delà des contraintes, M. Nkong considère que tous les pays ont droit au nucléaire, même si on observe à ce jour que seuls les pays développés et émergents en disposent. En tout état de cause, la Côte d’Ivoire en prenant le pari d’organiser ce séminaire, a pris la mesure de toutes les “considérations avant de s’embarquer dans un programme nucléaire, à l’image du Ghana, du Soudan, du Nigeria, de l’Ouganda, de l’Afrique du Sud qui l’exploitent déjà”, a rassuré l’ambassadeur Youssoufou Bamba.

J-S L. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth Koko Côte d'Ivoire - dans Delestage
commenter cet article

commentaires