Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : ACSCI Côte d'Ivoire
  • : L’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) est une cellule de réflexion d’intellectuels ivoiriens qui s’unissent pour la défense des droits des populations."Vous souhaitez adhérer ou représenter notre cellule dans votre pays de résidence, n’hésitez pas à nous contacter."
  • Contact

Le Fondateur

  • Seth Koko Côte d'Ivoire
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur
  • Homme de paix et de vérité,Auteur du projet du Dialogue Direct inter-ivoirien,Stratège diplomatique de formation,Seth Koko fut Leader d'opinion,défenseur des droits de la société civile ivoirienne, à travers l'ACSCI dont il est le Fondateur

Annonces

Cote d'Ivoire drapBienvenue sur le site officiel de la représentation ivoirienne de l'ACSCI
Vous souhaitez intégrer notre céllule de réflexion l'ACSCI (l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne), le groupe de la Côte d'Ivoire, contactez-nous à acscicotedivoire@sethkoko-blog.com ou Tel: 00225 55419392         Adressez votre adhésion à M. Roger ZAKO

producteur cacao
Le mot d'ordre du Leader
SETH-KOKO-ETOILE.jpgLa chaine Seth Koko TV


NOTRE SITE EST EN CONSTRUCTION
Pour plus de vidéos, visitez www.sethkoko-blog.com
3099120Visiter le site officiel de Seth Koko
Budapest---le-Parlemen.jpgLe site de l'ACSCI Hongrie
la TourLe site de l'ACSCI  France
 Moskva cityLe site de l'ACSCI Russie 

Recherche

1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 15:22

DSC0761Seth koko, fondateur de notre cellule de réflexion, ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société civile Ivoirienne) vient de suspendre sa participation aux activités de l'association.

L'annonce a été publiée le mercredi 24 octobre 2012, sur son site officiel : www.sethkoko-blog.com

Suite à cette annonce, nous informons les membres actifs qu'un réaménagement de la direction sera fait dans les meilleurs délais. Ceci afin de continuer notre action de défense des droits des populations.
Le président sortant a fondé; nous devons développer tout en maintenant la cellule dans sa mission de défense des valeurs citoyennes et républicaines.

logo entête officielPour l'Alliance,
Le Comité Intérimaire.

Ci-après, le texte officiel de la démission du fondateur:

Initialement créé pour une lutte contre les violations des droits de l'homme en Côte d'Ivoire, ce blog suspend cette activité.
Ce blog est désormais un lieu d'amitié et d'échange sur l'actualité publique de Seth Koko ainsi que sur les actualités de la vie courante que nous trouverons nécessaire de diffuser.

Seth Koko s’intéresse désormais plus à ses activités d'investissement.

"Pour la petite histoire qui le suit, l'on peut dire ceci":

Homme de paix et de vérité, Auteur du projet du Dialogue Direct inter-Ivoirien qui a ramené la paix en Côte d'Ivoire entre 2006 et 2010; stratège diplomatique de formation.

Il a longtemps œuvré dans une diplomatie discrète au profit de l'ancien chef de l’État ivoirien, Laurent Gbagbo à qui il finit par s'opposer.

Il fut Leader d'opinion pour la défense des droits des populations de 2009 à 2012 a travers l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne (ACSCI-association), un réseau de réflexion d'intellectuels dont-il n'est plus président, mais qu'il reste le fondateur.

Seth koko développe désormais ses affaires dans le secteur de l'Investissement.

 

Cordialement, Tidi Dia ,
Chargé de communication 
www.ambassadorinvestis.com

Partager cet article
Repost0
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 13:02

DSC0761En ce jour de fête de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, nous devons retenir ceci : La tolérance pour celui qui a les moyens de se venger, le pardon pour celui qui pense avoir commis du tort à son concitoyen, puis le travail. Seules ses valeurs pourront nous offrir ce que nous attendons de notre patrie.

Les attaques meurtrières d’un soir ou de demain commanditées par des personnes dépourvues de sens du devoir-républicain ne pourront que nous maintenir dans le sous-développement.

Cela fait 52 ans que les États africains sont indépendants. 52 ans que des africains sont fiers de prendre des armes contre les institutions de leurs Républiques. Mais hélas, 52 ans que personne n’a gagné...

A tous ceux qui se réjouissent des coups de fusils dans leurs propre pays, n’oubliez pas que non seulement vous compromettez notre présent mais aussi l’avenir de nos progénitures.

Avant de détruire ce que vous n'avez jamais pu construire, pensez au moins à celui qui s'est donné tant de mal à vous bâtir un État aussi riche.


Dieu bénisse la Côte d’Ivoire
Bonne fête à tous et à toutes.
Seth KOKO

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 17:37

Devant la situation de violation des droits de l’homme que vivent les populations de l’ouest, en particulier celles de Duékoué, l’ACSCI est indignée de voir se répéter les attaques à l’arme de guerre, assassinant des ivoiriens.

 

Face à cette situation, l’ACSCI (Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne) qui s’est fixé l’objectif de contribuer à la défense des droits des populations  tout en promouvant le civisme, l’unité et le travail ne peut rester muette.

 

L’alliance  considère que pendant et après la crise postélectorale de 2010, les peuples du Moyen-Cavally étaient et restent encore les plus meurtris dans notre pays.

 

Nous cherchons et souhaitons tous la paix et la réconciliation des ivoiriens. Mais cela ne pourra se faire si l’Etat de Côte d’Ivoire ne sécurise pas les populations d’où qu’elles viennent.

 

La guerre est censée être terminée depuis l’investiture du président élu de l’élection présidentielle du 28 novembre 2010.

 

L’alliance considère que dans cette république que nous soutenons, aucun citoyen ne doit s’arroger un droit de meurtre sur son semblable. Malheureusement nous constatons avec stupéfaction des meurtres à répétition de certains ivoiriens, dans cette région de l’ouest. Et ces derniers  continuent à être des réfugiés dans leur propre pays.

 

« Cela ne favorise pas la paix, et encore moins la réconciliation ».

 

Nous appelons l’Etat Ivoirien avec à sa tête le Président de la République, Monsieur Alassane Ouattara,  à prendre ses responsabilités afin de stopper une fois pour toutes cette barbarie qui risque d’entacher ses bonnes actions de reconstruction de notre nation, entamées, et desquelles nous sommes tous admiratifs.

 

Aucun républicain censé ne peut accepter ces images et soutenir la dernière attaque du camp des déplacés de Nahibly,  sous prétexte de se faire justice, alors que l’Etat existe et fonctionne.

 

Un camp de 5000 administrés de la République, protégé par les Casques Bleus a été attaqué le 20 juillet 2012, faisant un bilan officiel d’incendie du camp, de pourchasse et assassinat d’au moins 9 personnes dont 52 blessés etc. Tous ceci, toujours de source onusienne, étant l’œuvre d’une foule de plus de 300 personnes se faisant ainsi justice.

  • Ou était donc la Police ?
  • Ou était la Gendarmerie ?
  • Ou était le détachement de l’Armée ivoirienne de cette zone ?
  • Que font les autorités administratives de cette région pour le maintien de la sécurité ?
  • Ou était les soldats de l’ONU ?
  • Quel est leur mandat lorsque l’ONU-CI les poste dans cette région ?

Il est donc temps que l’Etat Ivoirien et l’ONU prennent leurs responsabilités car il y a eu trop de morts. Le sang à trop coulé.

 

Malgré nos différences, nous sommes tous de la même patrie et nous devons œuvrer à sa stabilité.

 

A ce jour, chaque ivoirien toutes tendances confondus a soit un ami ou un parent dans cette région. Et il serait inhumain que nous les voyons toujours pleurer sans appeler l’Etat à sa responsabilité.

 

Chaque meurtre commis par qui que ce soit dans cette partie du pays ne doit donc laisser personne indifférent. Nous devons tous nous lever comme un seul homme pour condamner ces actes. Et chercher les causes de la continuité des assassinats : Quels sont ceux qui font encore régner la loi des armes dans la région du Moyen-Cavally, et pourquoi?

Pendant que la république reprend ses marques dans des villes telles qu’Odienné, Korhogo,  Man, Bouna, Daloa, Bouaké, Abengourou Yamoussoukro, Addzopé, Gagnoa, Soubré, San-Pédro, Divo, Abidjan etc. Pourquoi nos concitoyens de Duékoué continuent de mourir et de courir dans la brousse ? Pourquoi est-ce que d’autres sont encore dans des camps de réfugiés ? Qu’apportons-nous en tant que citoyens ? Et que fait l’Etat pour punir les criminels ?

 

C’est pour cela que nous posons la question suivante : L’Etat et l’ONUCI ont-ils  failli à leur mission à Douékoué ?

  • Il est donc temps que l’Etat Ivoirien atténue les souffrances et stoppe les pleures de ces populations, qui visiblement ne savent plus à quel sain se vouer.

Pour l’ACSCI,

Le Fondateur

Seth KOKO

Une vidéo de l'ACSCI pour votre réflexion du jour  


Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prohaines vidéos

Partager cet article
Repost0
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 13:36

Le Chef d’État est le garant de la sécurité de son peuple, de la stabilité et du développement de sont pays. Les intellectuels , les progressistes, les patriotes et les républicains comptent sur le président qui est élu pour hisser leur nation au rang des grandes nations du monde; c'est leur rêve.

Pour y parvenir, il leur faut la Paix et la rage de réussir ensemble dans la justice et l'égalité. Il leur faut aussi un président compétent, respectable, crédible et rigoureux.

Si vous réussissez votre mission, ce sera une grande victoire pour le progrès car vous aurez démontré à vos prédécesseurs ce qu'ils auraient du faire pour notre bonheur à tous. Vous aurez également lancé un défis à vos remplaçants qui n'auront d'autre choix que de faire mieux que vous. Ainsi de suite, et c'est la Côte d'Ivoire et nos descendent qui gagneront pour de très longues années de bonheur.
"Voici là une partie du secret de la prospérité des États occidentaux."

Que personne ne songe donc à une quelconque vengeance ou à un coup d'état, et vous verrez comment la Côte d'Ivoire sortira puissante et grandie de toutes ces souffrances en quelques années.

"A méditer et à appliquer, chers ivoiriens".
Bon courage monsieur le Président de la République.

Seth Koko

Une vidéo de l'ACSCI pour votre réflexion du jour  

 

 

 

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prohaines vidéos

Partager cet article
Repost0
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 17:08

Ha, nous comprenons maintenant pourquoi un bon nombre de leaders d'opinion camerounais s’intéressaient avec autant d’énergie à la question politique ivoirienne, qu'à celle du Cameroun. Ces Camerounais n’essayent même pas de bousculer le président Biya qui est au pouvoir depuis 29 ans, 7 mois, mais c’est la Côte d’Ivoire qui est devenue leur priorité de démocratie.

Nous souhaitons que Mme Beyala se taise désormais sur les sujets ivoiriens dont elle ne connait pas les réelles origines. Après vérification, Nous venons aussi d’avoir la certitude que cette dame a réellement participé au pillage des caisses de notre pays sous le régime du président Gbagbo. Nous sommes extrêmement choqués de découvrir ce forfait de dame Beyala. En pleine crise post-électorale, pendant que les ivoiriens mordaient la poussière, Mme Beyala et Mme Ehouman Bertine, fille de Simone Gbagbo, et Directrice de la Compagnie Ivoirienne de Crédit et d’Epargne (CICE) se partageaient le butin!... Et après, on nous servait cette dame sur les plateaux Télé, à créer le désordre dans le processus de sortie de crise.

Maintenant, elle va devoir communiquer les bordereaux de distribution et de recette de ses ouvrages à la justice, enfin de prouver que ses ouvrages lui rapportent autant d’argent, et à une telle vitesse aussi bien en Côte d’Ivoire qu’en Europe et dans les autres pays africains. Ce qui en notre connaissance n’est pas les cas. Pourquoi est-ce que cela s’est donc produit qu’en Côte d’Ivoire ? La justice Ivoirienne lu reproche d’avoir reçu 49.941.830 Fcfa le 14 décembre 2010, 6.697.044 Fcfa le 15 décembre 2010, 39.692.264 Fcfa et 39.692.264 Fcfa le 17 décembre 2010. Et de surcroit dans une transaction entre elle et la fille de l’ex chef de l’Etat.

D’après les notes officielles, c’est la somme totale de 134.471.185 Fcfa, soit 205.000 Euros qui a été viré à Calixthe Beyala au détriment du contribuable ivoirien. Et ceci dans un contexte politique, militaire, économique et social complètement dégradé, au mois de décembre 2010.

Nous comprenons donc pourquoi Mme Beyala défendait la cause de l’ex-président, à s’égosiller.
Interrogée le week end dernier par la presse, Mme Beyala, au lieu de répondre si oui ou non elle a reçu ces sommes, la désormais panafricaniste d’affaires a tout esquivé. Elle a plutôt préféré s’accrocher au fait que ce serait le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara qui chercherait à se venger. « J’ai fait beaucoup de mal à Ouattara, dit-elle, qui dit que je suis en train d’organiser la révolution contre lui. Ouattara dit que je vais organiser les Ivoiriens pour le renverser, alors que je n’en ai pas les moyens. Donc, il me cherche les poux sur la tête. Il veut se venger… » Dame Beyala s’étonne également qu'un état comme la Côte Ivoire, lance un mandat d'arrêt internationale pour une somme, dit-elle, aussi ridicule que 205 000 euros de droits d’auteur.

Et bien nous disons à dame Beyala qu’en France où elle vie, l’Etat engage même la justice pour encaisser des sommes de 35, 85, à 150 euros etc liées à des contraventions de stationnement gênant. Ceci pour juste faire respecter la loi et la justice de ce pays. Alors pour 205 000 euros soit 134.471.185 Fcfa, si il est avéré que cette sommes a été perçu de façon frauduleuse, l’ACSCI encourage l’Etat Ivoirien à poursuivre jusqu’au bout.

Ceci dit, que Mme Beyala note que cet argent devra être restitué à notre pays et que le contribuable ivoirien usera de tous ses droits afin que justice soit faite. Voici donc une dame qui se dit défenseur des droits des africains mais qui en réalité est une marchande politique dans la regrettables crise ivoirienne. Eh bien maintenant, la boutique Ivoire-Beyala est fermée en Côte d’Ivoire.

Bonne semaine à tous et à toutes.
Pour une société civile Républicaine, Unie et Travailleuse,
l'Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne (ACSCI)

Le bureau de Côte d'Ivoire

Une vidéo de l'ACSCI pour votre réflexion du jour  

 

 

 

 

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prohaines vidéos

Partager cet article
Repost0
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 17:40

logo-entete-officiel.jpgSoucieux de notre image que nous diffusons auprès de nos collaborateurs, partenaires et sympathisants, nous avons amélioré le logo de l’Alliance Citoyenne de la Société Civile Ivoirienne (ACSCI).

A partir du 23 mars 2012, nous n'utiliserons plus l'ancien logo. Nous vous prions donc de le retirer sur tous vos supports.

Veuillez recevoir nos salutations distinguées.

Le service de Communication
Jean-Marie GNAGNE,
Chargé de l’informatique et des Visuel

Une vidéo de l'ACSCI pour votre réflexion du jour      


 

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prohaines vidéos

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 21:47

nordsud_1948.jpgConsultant diplomatique, auteur, selon lui, du projet du dialogue direct inter-ivoirien, Seth Koko veut prendre part à la reconstruction de la Côte d’Ivoire. Appréciant, vendredi dernier, lors d’une conférence de presse, la ‘’nouvelle idéologie de gestion et d’encadrement’’, il s’est engagé à contribuer à l’œuvre de réconciliation nationale. Fondateur de l’Alliance citoyenne de la société civile ivoirienne (Acsci), il veut aussi conduire une mission de « sensibilisation des populations pour le retour aux valeurs citoyennes et républicaines ».

Source: Nord Sud

Une vidéo de l'ACSCI pour votre réflexion du jour   

 

Inscrivez-vous dans la newsletter et Soyez le premier à visualiser nos prohaines vidéos

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 13:39

seth koko bur13Chers  amis, frères et sœurs,

Pour raison de disfonctionnement sécuritaire autour de son accueil à Abidjan, nous vous informons que le départ de M. Seth Koko, prévu ce jour, samedi 26 novembre 2011 à Paris, a été annulé et reporté au vendredi 09 décembre 2011 à 13h. Recevez toutes nos excuses pour le désagrément que ce report pourrait occasionner.

Cordialement, le Service de Communication

 Renseignements complémentaires, contact presse : 00 (33) 627 235 524

 

Une vidéo de l'ACSCI pour votre réflexion du jour 


 

 

Partager cet article
Repost0